Les Passeurs de livres de Daraya - Une bibliothèque secrète en Syrie - MINOUI Delphine

Couverture Les passeurs de livres de Daraya De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya a subi un siège implacable imposé par Damas. Quatre années de descente aux enfers, rythmées par les bombardements au baril d'explosifs, les attaques au gaz chimique, la soumission par la faim. Face à la violence du régime de Bachar al-Assad, une quarantaine de jeunes révolutionnaires syriens a fait le pari insolite d'exhumer des milliers d'ouvrages ensevelis sous les ruines pour les rassembler dans une bibliothèque clandestine, calfeutrée dans un sous-sol de la ville.
Leur résistance par les livres est une allégorie : celle du refus absolu de toute forme de domination politique ou religieuse. Elle incarne cette troisième voix, entre Damas et Daech, née des manifestations pacifiques du début du soulèvement anti-Assad de 2011, que la guerre menace aujourd'hui d'étouffer. Ce récit, fruit d'une correspondance menée par Skype entre une journaliste française et ces activistes insoumis, est un hymne à la liberté individuelle, à la tolérance et au pouvoir de la littérature.

 Biographie de l'auteur

Delphine Minoui, née en 1974, est grande reporter au Figaro, spécialiste du Moyen-Orient. Prix Albert Londres 2006 pour ses reportages en Iran et en Irak, elle sillonne le monde arabo-musulman depuis 20 ans. Après Téhéran, Beyrouth et Le Caire, elle vit aujourd'hui à Istanbul, où elle continue à suivre de près l'actualité syrienne. Elle est également l'auteur des Pintades à Téhéran (Jacob-Duvernet), de Moi, Nojoud, dix ans, divorcée (Michel Lafon), de Tripoliwood (Grasset) et de Je vous écris de Téhéran (Seuil).

Date première édition: septembre 2017

Editeur: Points

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 7 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 15 janvier 2019



Michel G.
Appréciation de lecture
Les Passeurs de livres de Daraya - Une bibliothèque secrète en Syrie
Appréciation : 7 / 10
Commentaire #2 du : 22 juillet 2019
Des jeunes, opposants à la dictature de Bachar el Assad et qui rêvent de liberté, de démocratie, mots bafoués dans le pays. Grâce à la lecture et au sauvetage de nombreux livres, ils vont communiquer, partager le savoir, s'évader.
Mais les incessants bombardements ("bombes barril", napalm etc) vont-ils avoir raison de cette poche de résistance ?
Le tout dans une indifférence mondiale quasi générale. Dur, dur !
Gislaine
Appréciation de lecture
Les Passeurs de livres de Daraya - Une bibliothèque secrète en Syrie
Appréciation : 7 / 10
Commentaire #1 du : 06 mars 2019
Chronique menée par Skype entre une journaliste française installée à Istanbul et une quarantaine de jeunes rebelles résistant dans la "poche" de Daraya (ville en ruine non loin de Damas.

De nombreux livres ont été trouvés dans les ruines, et les jeunes ont créer une bibliothèque. La lecture (et parfois la redécouverte de la lecture) leur ouvre des horizons sur la liberté de penser. La lecture leur permet d'échanger et d'oublier les bombardements. Dès qu'ils le peuvent, ils font part de leur expérience via internet à la journaliste Delphine Minoui.

Reportage intéressant ponctué par de longs silences 'internet' et l'angoisse d'un bombardement fatal !

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :