Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

Réparons la terre : Réutilisons, réduisons, recyclons - MAATHAI Wangari

Couverture Réparons la terre : Réutilisons, réduisons, recyclons

Réutilisons, réduisons, recyclons

Forte de son expérience au sein du Mouvement de la ceinture verte au Kenya, Wangari Maathai nous a laissé en héritage cet essai pour tenter de réparer la terre et réconcilier l'homme avec la nature. Cette harmonie qu'elle appelle de ses vœux repose sur des valeurs spirituelles traditionnelles. Éduquée dans la foi chrétienne, elle évoque l'amour, mais puise également son inspiration dans d'autres croyances : le tikkum olam (réparer le monde) juif, le mottainai japonais (ne gaspillez pas), etc. Chaque chapitre égrène une

Notre avis : aucune note

Le roi-nu-pieds - EPERNOUX François d'

Couverture Le roi-nu-pieds

À travers une relation père-fils conflictuelle, une réflexion très actuelle sur le défi de la transition écologique, les limites de la société consumériste, le besoin de se recentrer sur l’essentiel...
Niels, 25 ans, habite depuis des années dans une cabane sans eau ni électricité sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Il vit de dons et des produits de son potager. Un été, il débarque à l’improviste dans la maison de vacances familiale, accompagné de sa copine et de son chien. Il y a là son père, Éric, sa belle-mère, leur fils, et la grand-mère complice.
La cohabitation devient vite explosive. Niels fume pétard sur pétard, dort le jour, boit de la bière… Excédé, son père finit par le chasser de la villa à grands coups de « dégage ! ».
Mais la roue tourne. Deux ans plus tard, Éric se retrouve sans emploi.

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

La saga de Youza - BALTOUCHIS Youozas

Couverture La saga de YouzaAu bout d'un champ de seigle, une rivière. Plus loin, la forêt puis les marais du Kaïrabalé, une longue étendue de vasières noires prêtes à engloutir tout intrus...
Un seul homme sait contourner ces marécages : Youza le passeur solitaire, qu'un terrible chagrin d'amour a conduit à vivre là. Mais l'histoire de son pays, la Lituanie, le rattrape dans son sanctuaire. Les révolutions se succèdent, et qu'ils soient russes blancs, bolcheviks, fascistes ou partisans, tous viennent se réfugier dans sa cabane.
" On entre dans ce livre admirablement traduit comme dans une terre inconnue et son charme étrange opère aussitôt. Ce livre est grave et porteur de vérité.

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Sauvage - HARPER Jane

Couverture SauvageAPRÈS LE SUCCÈS DE CANICULE, UNE ÉNIGME INFERNALE EN PLEIN BUSH 

De retour à Melbourne après un séjour éprouvant dans sa ville natale, l'agent fédéral  Aaron Falk apprend la disparition d'Alice Russell. Cette dernière, qui n'est jamais  revenue d'un challenge d'entreprise dans le bush, est son témoin clé dans une affaire de  blanchiment d'argent à grande échelle. Alors que son enquête plonge Falk au coeur d'une nature magnifique mais impitoyable,  surtout en plein hiver, il découvre que tous les participants à ce challenge ont quelque  chose à cacher. Et qu'Alice, femme cruelle et insensible, est loin d'être appréciée par ses  collègues. Le compte à rebours pour retrouver Alice vivante est enclenché mais, si les  langues se délient progressivement,

Notre avis : 7.50 / 10 (2 notes)

Sauvagines - FILTEAU-CHIBA Gabrielle

Couverture Sauvagines

Raphaëlle est garde-forestière. Elle vit seule avec Coyote, sa chienne, dans une roulotte au cœur de la forêt du Kamouraska, à l’Est du Québec. Elle côtoie quotidiennement ours, coyotes et lynx, mais elle n’échangerait sa vie pour rien au monde.

Un matin, Raphaëlle est troublée de découvrir des empreintes d’ours devant la porte de sa cabane. Quelques jours plus tard, sa chienne disparaît. Elle la retrouve gravement blessée par des collets illégalement posés. Folle de rage, elle laisse un message d’avertissement au braconnier. Lorsqu’elle retrouve des empreintes d’homme devant chez elle et une peau de coyote sur son lit, elle comprend que de chasseuse, elle est devenue chassée. Mais Raphaëlle n’est pas du genre

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Sidérations - POWERS Richard

Couverture Sidérations

Depuis la mort de sa femme, Theo Byrne, un astrobiologiste, élève seul Robin, leur enfant de neuf ans. Attachant et sensible, le jeune garçon se passionne pour les animaux qu’il peut dessiner des heures durant. Mais il est aussi sujet à des crises de rage qui laissent son père démuni.
Pour l’apaiser, ce dernier l’emmène camper dans la nature ou visiter le cosmos. Chaque soir, père et fils explorent ensemble une exoplanète et tentent de percer le mystère de l’origine de la vie.
Le retour à la “réalité” est souvent brutal. Quand Robin est exclu de l’école à la suite

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

La Vie des abeilles - MAETERLINCK Maurice

Couverture La Vie des abeilles

Suivant pas à pas la vie d'un essaim, depuis qu'il a quitté la ruche chaude et confortable pour affronter un monde plein de périls, Maeterlinck évoque « cette étrange petite république, si logique et si grave, si positive, si minutieuse, si économe, et cependant victime d'un rêve si vaste et si précaire ».
Il décrit de façon saisissante tous les actes du drame, l'essaimage, l'élevage des nouvelles reines, l'exclusion des bourdons après le vol nuptial, le massacre des mâles, et peu à peu, l'hiver venant, le retour au grand sommeil.
Avec la Vie des Abeilles, Maeterlinck a fondé en quelque sorte la sociologie animale. Par l'analogie constante qu'il découvre entre le règne de l’homme et celui des bêtes, son livre pose mille questions.
Notre avis : aucune note

Walden ou La vie dans les bois - THOREAU Henri David

Couverture Walden ou La vie dans les boisCouverture appartenant aux Amis de la Bibli SEMOYEn plein XIXe siècle, dans le pays qui est en passe de devenir le plus industrialisé du monde, Thoreau tourne le dos à la civilisation et s'installe seul, dans les bois, à un mille de tout voisinage, dans une cabane qu'il a construite lui-même, au bord de l'étang de Walden, Massachusetts. Il ne doit plus sa vie qu'au travail de ses mains. C'est là qu'il commence à écrire Walden, grand classique de la littérature américaine, hymne épicurien, souvent loufoque, à la nature, aux saisons, aux plantes et aux bêtes, toutes choses et tous êtres qui ne sont, selon les propres dires de Thoreau, que «l'envers de ce qui est au-dedans de nous».

Notre avis : aucune note

Affichage des avis de lecture 21 à 28 | Page 3 de 3