La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - DICKER Joël

Couverture La vérité sur l'Affaire Harry QuebertPrix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Biographie de l’auteur

Joël Dicker est suisse. Il est né en 1985.

Date première édition: septembre 2012

Editeur: Fallois

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 6.83 / 10 (6 notes)

Enregistré le: 09 mars 2013



BD
Appréciation de lecture
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Appréciation : 6 / 10
Commentaire #6 du : 10 mars 2018
1/ A partir de la conclusion de l'intrigue (un fait divers plutôt violent dans une petite ville américaine),
2/ vous rajoutez des personnages invraisemblables dont vous découvrez la personnalité au fil des pages
3/ vous baladez le lecteur pendant au moins 200 pages en saupoudrant des indices qui rendent tous les personnages, tour à tour, coupables puis innocents
4/ vous prenez le thème de l'écrivain en panne d'inspiration qui a tout appris de son professeur d'Université
5/ vous mettez en parallèle l'enquête en 2008 avec le récit réel en 1975
6/ vous secouez le tout pendant 660 pages

et vous obtenez un livre plutôt bien ficelé, qui se lit facilement.
Je pense néanmoins qu'avec 150 pages de moins et des personnages plus crédibles, le livre aurait été encore plus percutant.
Pascale
Appréciation de lecture
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #5 du : 22 décembre 2015
L'histoire se déroule à Aurora. Et on s'y voit très bien, la description est si bien faite que l'on pourrait reconnaître les lieux de cette petite ville tranquille.
L'écriture est particulièrement habile car on se laisse happer tout de suite par cette histoire dont on veut absolument connaitre le dénouement.
Les indices, les fausse pistes, les vérités sur les personnages sont distillés petit à petit.
Une belle découvert, une lecture plaisir (et tant pis pour le style) avec de temps en temps une note d'humour.
Je ne peux que vous le conseiller, la notoriété de ce livre n'est pas usurpée.
En tout cas, il ne laisse pas indifférent, n'est ce pas le propre d'un bon livre ?
Ingrid
Appréciation de lecture
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Appréciation : 7 / 10
Commentaire #4 du : 06 mars 2014
Désolée Michel Henry, ça va faire remonter un petit peu sa moyenne !!!
Efficace pour se distraire et accrocheur dès le début ... c'est peut être ce qui a fait son succès !
Claudine
Appréciation de lecture
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #3 du : 13 mai 2013
J'ai trouvé ce livre captivant, le suspense est présent du début à la fin, fin qu'il ne faut d'ailleurs pas dévoiler.
Livre volumineux que l'on a du mal à "lacher" donc à réserver aux vacances...
Dans ce type d'ouvrage l'intérêt de l'histoire prime la qualité du style qui n'en reste pas moins agréable.
Le bouche à oreille favorable m'a incitée à lire ce livre. Le livre se lit rapidement et je le recommande à qui aime s'évader par la lecture.
Michel G
Appréciation de lecture
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #2 du : 11 avril 2013
Un livre qu'on a du mal à laisser tant l'intrigue est bien menée et le suspense constant. Un gros pavé (peut-être un peu trop) qui a obtenu le Goncourt des lycéens, ce que je conçois aisément. Pour le grand prix du roman de l'Académie françoaise , c'est autre chose car le style est plutôt banal et le bon alterne avec le moins bon.
Dicker fait dire à l'un de ses personnages qu'un bon livre, c'est un livre que l'on regrette d'avoir terminé. Bien vu " l'écrivain" comme dirait le flic Galahawood qui mène l'enquête avec Marcus Goldman ami de Harry Québert.
Si vous aimez les rebondissements et le suspense, allez-y sans hésiter mais sans aller voir plus loin ce qui va se passer....
Michel-Henri
Appréciation de lecture
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Appréciation : 4 / 10
Commentaire #1 du : 26 mars 2013
J'ai été surpris en lisant ce livre qu'il ait rencontré autant de succès. Je l'ai lu sans m'ennuyer, il tient le lecteur en haleine durant 660 pages. Mais c'est un livre plutôt malin voir roublard que bien écrit. L'auteur sait se servir de bien des astuces pour faire avancer son récit ; jusqu'au prénom de l'héroïne, Nola, No Lola. Est-ce un clin d'oeil ? En tout cas nous sommes loin de Nabokov. Les personnages n'ont aucune épaisseur psychologique, cela vole très bas, pas loin du crash : "- je t'aime à la folie mais c'est pas bien que je t'aime car t'es vachement trop jeune pour moi. Ce à quoi Nola répond - C'est pas grave de toute façon je suis cinglée donc tout ça c'est pas ta faute." Bien sûr je caricature un peu mais pas tant que ça.
Quand aux réflexions sur la littérature... Mon Dieu ! (et je suis athée). Je me suis même demandé si Dicker ne charriait pas, mais il semblerait que non. Deux petites théories signées Joël Dicker :
1) L'écriture c'est comme la boxe, il faut en avoir et quand on en a il suffit de vouloir !!
2) Best seller égal chef-d'oeuvre littéraire (ça c'est l'équation la plus drôle)

Il est vrai que son livre s'est très bien vendu. Voudrait-il qu'en plus on le prenne pour un monument de la littérature ?

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :