Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

Les soleils des indépendances - KOUROUMA Ahmadou

Couverture Les soleils des indépendances

Prix de la revue québécoise Études françaises (1968), Prix Maillé-Latour-Landry de l’Académie française (1970).
Quel sera le sort de Fama, authentique prince malinké, aux temps de l'indépendance et du parti unique ? L'ancien et le nouveau s'affrontent en un duel tout à la fois tragique et dérisoire tandis que passe l'histoire, avec son cortège de joies et de souffrances.
Au-delà de la fable politique, Ahmadou Kourouma restitue comme nul autre toute la profondeur de la vie africaine, mêlant le quotidien et le mythe dans une langue réinventée au plus près de la condition humaine. Dès sa parution en 1970, ce livre s'est imposé comme un des grands classiques de la littérature africaine.
Notre avis : 8 / 10 (1 note)

La somme de nos folies - KOW Shih-Li

Couverture La somme de nos foliesÀ Lubok Sayong, petite ville au nord de Kuala Lumpur, tout est indéniablement unique. Jusqu’à la topographie, une cuvette entre deux rivières et trois lacs, qui lui vaut chaque année une inondation et son lot d’histoires mémorables.
Cette année-là, exceptionnelle entre toutes, l’impétueuse Beevi décide de rendre enfin la liberté à son poisson qui désespère dans un aquarium trop petit, d’adopter Mary Anne, débarquée sans crier gare de son orphelinat où toutes les filles s’appellent Mary quelque chose, et d’embaucher l’extravagante Miss Boonsidik pour l’aider à tenir la grande demeure à tourelles de feu son père, reconvertie en bed & breakfast…
Le tout livré en alternance et avec force commentaires par la facétieuse Mary Anne et par Auyong, l’ami fidèle, vieux directeur chinois de la conserverie

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

La soustraction des possibles - INCARDONA Joseph

Couverture La soustraction des possiblesPrix Relay des voyageurs lecteurs-2020. On est à la fin des années 80, la période bénie des winners. Le capitalisme et ses champions, les Golden Boys de la finance, ont gagné : le bloc de l’Est explose, les flux d’argent sont mondialisés. Tout devient marchandise, les corps, les femmes, les privilèges, le bonheur même. Un monde nouveau s’invente, on parle d’algorithmes et d’OGM.?À Genève, Svetlana, une jeune financière prometteuse, rencontre Aldo, un prof de tennis vaguement gigolo. Ils s’aiment mais veulent plus. Plus d’argent, plus de pouvoir, plus de reconnaissance. Leur chance, ce pourrait être ces fortunes en transit. Il suffit d’être assez malin pour se servir. Mais en amour comme en matière

Notre avis : 8.25 / 10 (2 notes)

Sur les routes du monde - TERNISIEN Nicolas

Couverture Sur les routes du monde

Prix littéraire René Caillié des récits de voyage en 2014.  C'est l'histoire d'un Français qui décide de quitter sa vie tranquille, trop banale, pour découvrir le monde... à vélo ! Parti du Japon, Nicolas sillonne toute l'Asie pour rejoindre, au rythme de ses deux roues, la Normandie. Pendant près de trois années, le jeune homme fait un demi-tour du monde et vit une fantastique aventure humaine. Au fil de la route, il tombe amoureux de la beauté sereine des montagnes japonaises, découvre le sourire légendaire des Thaïlandais et goûte à l'hospitalité infinie de l'Ouzbékistan et de l'Iran... C'est aussi au contact des populations que le baroudeur prend conscience des problèmes sociaux, écologiques et ethniques de notre époque. Surtout, sur les routes du monde, Nicolas se découvre

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Le syndrome de Fritz - BORTNIKOV Dmitri

Couverture Le syndrome de FritzParis, rue des Thermopyles. Dans un squat d'émigrés, sur le lit défait d'une pièce glacée, un homme écrit à même son drap. Il convoque fébrilement sa mémoire pour recréer sa terre d'origine : la Russie. Cette invocation passe d'abord par le regard du jeune garçon sur une campagne dure, crue, intemporelle, faite de fantasmes et de déchirures. L'enfant obèse, protégé par son arrière-grand-mère aveugle, choisit la posture du bouffon pour affronter sa famille déjantée : un grand-père éternellement soûl, conteur hilare de fables morbides ; un père qui le hait et qu'il cherchera à étouffer de toute sa graisse lors d'une bagarre...

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Tous les hommes du roi - WARREN Robert Penn

Couverture Tous les hommes du roiPRIX PULITZER de la Fiction 1947 - Années trente, tandis que dans la chaleur moite du Sud, des ennemis manœuvrent pour prendre sa place, Willie Stark, "L'enfant humilié" devenu gouverneur, se découvre un nouvel adversaire : le vertueux Juge Irwin, le boss charge alors Jack Burden, narrateur cynique en quête de sens, du fardeau de découvrir la vérité, car dans un monde de corruption "il y a toujours quelque chose à déterrer". Mais déjà le temps agit, et le futur met en place le passé, et tous les hommes du roi montent sur scène pour la tragédie à venir. De l'angélique Anne Stanton à la diablesse Sadie Burke, en passant par Adam l'esthète et Sugar Boy le porte-flingue, chacun jouera son rôle à l'écriture

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - DUBOIS Jean-Paul

Couverture Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.
Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à

Notre avis : 6.80 / 10 (5 notes)

Le Vieux qui lisait des romans d'amour - SEPULVEDA Luis

Couverture Le Vieux qui lisait des romans d'amourAntonio José Bolivar connaît les profondeurs de la forêt amazonienne et ses habitants, le noble peuple des Shuars. Lorsque les villageois d'El Idilio les accusent à tort du meurtre d'un chasseur blanc, le vieil homme se révolte. Obligé de quitter ses romans d'amour – seule échappatoire à la barbarie des hommes – pour chasser le vrai coupable, une panthère majestueuse, il replonge dans le charme hypnotique de la forêt. Pour ce premier roman, Luis Sepúlveda a obtenu le prix Tigre Juan, le prix Relais H du roman d'évasion 1992 et le prix France Culture étranger 1992.

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

La Vraie Vie - DIEUDONNE Adeline

Couverture La Vraie Vie

Prix Roman Fnac, Renaudot des lycéens, Victor Rossel, Prix Première Plume 2018. C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.
Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

Zouleikha ouvre les yeux - IAKHINA Gouzel

Couverture Zouleikha ouvre les yeuxPrix Bolchaïa Kniga et Iasnaïa Poliana 2015 « Ce roman nous va droit au coeur. Le récit du destin de l’héroïne principale, une paysanne tatare à l’époque de la dékoulakisation, est empreint d’une authenticité, d’une véracité et d’un charme tels qu’on en rencontre rarement dans la prose russe de ces dernières décennies. Je continue de me demander comment un jeune auteur a pu créer une oeuvre aussi puissante, qui chante l’amour et la tendresse en plein enfer? » Lioudmila Oulitskaïa Dans les années 1930, au Tatarstan, au coeur de la Russie. À l’âge de quinze ans, Zouleikha est mariée à un homme bien plus âgé qu’elle. Ils ont eu quatre filles, mais

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

Affichage des avis de lecture 111 à 120 | Page 12 de 12