Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

Le bonheur au bout du guidon - COUSIN Christophe

Couverture Le bonheur au bout du guidon

Christophe Cousin, dans ce récit fort et émouvant, nous emmène à la rencontre du bonheur des autres. 833 jours d'aventures, 30 000 kilomètres parcourus à vélo et 27 pays traversés. Alors qu'il est responsable d'une start-up, Christophe Cousin fait le choix de la réalisation de soi et part, seul, avec la naïveté de celui qui ne sait ce qu'il cherche. Se perdre dans les souks d'Alep, sur les sentiers du Cambodge ou les cimes himalayennes, s'imprégner des cultures pour découvrir le monde avec des yeux différents. Mais aussi se retrouver prisonnier en Syrie, suspecté d'être un espion israélien, connaître l'enfer sur la route de Bénarès, subir l'isolement extrême en pleine tempête de neige en Nouvelle-Zélande ou la faim et le froid sur les pistes de Catamarca, en Argentine... Si la souffrance et le doute sont indissociables d'un tel voyage, le sourire d'un moinillon du Ladakh, la fraîcheur de vie des gosses au Pérou ou

Notre avis : 5 / 10 (1 note)

Les Filles d'Alice - CHALOPIN Emile

Couverture Les Filles d'Alice

Récit d'une famille, chronique d'un village, roman du courage et de la joie de vivre : Les filles d'Alice nous plonge dans ce milieu de siècle tourmenté, là où la petite histoire croise la grande, là où, tout simplement, l'Histoire se fabrique 1905 - 1950 Les nouvelles vont vite au village de Cepoy. Les filles d'Alice, l'ancienne batelière, sont bien attrayantes. Mais comment Alice va-t-elle les accueillir, ces lascars qui veulent les emmener au bal ? À coups de balais ? Bientôt, c'est une autre chanson. Les deux fléaux du siècle, la tuberculose et la guerre, vont écarteler la petite tribu d'Alice. Va-t-elle se résigner, elle qui a si souvent tenu la barre sur tous les canaux de France ? Il faut voir comme elle

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

La Mémoire du Gabriel - CHALOPIN Emile

Couverture La Mémoire du Gabriel

Remarquable témoignage sur une époque révolue et superbe hommage à son grand-père, ce récit est nourri de la passion d'Émile Chalopin pour la batellerie. A l'époque, les canaux étaient sillonnés par des familles de mariniers, qui se succédaient de père en fils. Le petit Émile Chabot n'a pas cette chance : en 1888, il rêve au bord du canal du Berry. Il est orphelin. C'est un vieux marin solitaire, le père Simon, qui, avec ses amis, lui redonnera une famille. Représentants d'un monde hors du commun, Émile et Alice Chabot nous lèguent leur tradition d'humanité et de solidarité. Au passage, nous retrouvons tous, ici, des morceaux de nos propres vies, de nos

Notre avis : aucune note

Les Sabots Perdus - CHALOPIN Emile

Couverture Les Sabots Perdus

Un véritable « roman du terroir » gâtinais, où le monde des bateliers rencontre celui des forestiers. Conflit inévitable ou solidarité nécessaire ? Les relations sociales de la fin du XIXe siècle ne sont pas toujours tendres. Basile Fagard, on l'appelle « le Biais », quand on est du canal. C'est à cause de son allure, il a tiré la bricole trop jeune. Le jour où le chemin de Basile croise celui de Léonce Baugrin, la veuve de Mathias, sa vie prend un nouveau cours. Pour le meilleur et pour le pire. Pour le pire, parce que Léonce, on l'appelle « la Revêche » - faut dire que son mari est mort d'une drôle de façon ! Mais peut-être aussi pour le meilleur, parce que Léonce a une fille, qui s'appelle Justine... Le héros du roman, c'est peut-être le canal, lien nourricier en même temps que

Notre avis : 9.50 / 10 (2 notes)

Affichage des avis de lecture 1 à 4 | Page 1 de 1

1