L'oeil le plus bleu - MORISSON Toni

Couverture L'oeil le plus bleu Chaque nuit, Pecola priait pour avoir des yeux bleus. Elle avait onze ans et personne ne l'avait jamais remarquée. Mais elle se disait que si elle avait des yeux bleus, tout serait différent. Elle serait si jolie que ses parents arrêteraient de se battre. Que son père ne boirait plus. Que son frère ne ferait plus de fugues. Si seulement elle était belle. Si seulement les gens la regardaient. Quand quelqu'un entra, la regarda enfin, c'était son père et il était saoul. Elle faisait la vaisselle. Il la viola sur le sol de la cuisine, partagé entre la haine et la tendresse. Tout aurait pu être différent pourtant si Cholly avait retrouvé son père, si Pauline avait eu une maison bien rangée comme elle les aimait, si Pecola avait eu les yeux bleus... Publié aux États-Unis en 1970, L'œil le plus bleu est le premier roman de Toni Morrison, Prix Nobel 1993.

Biographie de l'auteur

Chloe Anthony Wofford Morrison, (1931-2019) née Chloe Ardelia Wofford, connue sous le nom de Toni Morrison, est une romancière, essayiste, critique littéraire américaine.
Née dans une famille ouvrière, lorsqu'elle a douze ans, elle se convertit au catholicisme et prend pour nom de baptême Antony en mémoire de Saint Antoine de Padoue. Elle réussit brillamment son diplôme de fin d'études secondaires. Elle est admise à la plus prestigieuse des universités afro-américaines, l'Université Howard en 1949 pour y étudier la littérature. Elle y obtient le Bachelor of Arts (licence) en 1953. Elle réussit à être admise à l'Université Cornell, où elle soutient son Master of Arts en 1955, avec une thèse sur le thème du suicide chez William Faulkner et Virginia Woolf.
Après son diplôme, elle entame une carrière de professeur à Texas Southern University (1955-1957), avant de retourner à l'Université Howard comme maître-assistante en littérature anglaise de 1957 à 1964.
En 1958, elle épouse Howard Morrison, un architecte originaire de la Jamaïque, avec qui elle a deux fils. Après son divorce en 1964, elle s'installe à Syracuse puis à New York et travaille comme éditrice chez Random House. En 1967, elle est promue directrice d'édition, chargée du secteur de la littérature noire.
Elle enseigne à l'Université Cornell et à l'Université d'État de New York (1984-1989), avant de devenir professeure titulaire à l'Université de Princeton en 1989, poste qu'elle occupera jusqu'à sa retraite en 2006.
Elle écrit son premier roman, "L'œil le plus bleu", ("The Bluest Eye", 1970), à l'âge de 39 ans. Son roman "Sula" (1973) qui est suivi de "La chanson de Salomon" ("Song of Solomon", 1977) lui assurent la notoriété.
Elle obtient le prix Pulitzer 1988 pour "Beloved" (1987), son roman le plus connu et le plus vendu. Il a été adapté au cinéma en 1998 par Jonathan Demme. En 2006, le jury du supplément littéraire du "New York Times" consacre "Beloved" "meilleur roman de ces 25 dernières années".
En 1993, elle reçoit le prix Nobel de littérature pour "ses romans caractérisés par une force visionnaire et une portée poétique, qui donne vie à un aspect essentiel de la réalité américaine".
Depuis 2002, elle s'investit également dans la littérature pour enfants avec son fils cadet Slade Morrison (1965-2010). Toni Morrison est considérée comme faisant partie des 10 auteurs les plus éminents de la littérature afro-américaine.

Date première édition: février 1970

Editeur: 10-18

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 9 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 16 février 2021



Cathiou
Appréciation de lecture
L'oeil le plus bleu
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #2 du : 06 mars 2021
"Une petite fille noire qui brûle d'avoir les yeux bleus d'une petite fille blanche..."
Dans ce roman Toni Morrison décrit avec une grande force les ravages du racisme, les discriminations liées à la couleur de la peau.
On vit de l'intérieur les stigmatisations.
C'est un livre poignant et intéressant qui ne laisse pas indemne.
On y repense souvent
Dernière édition : 06 mars 2021, 19:08:27 par moderateur  
Marie-Claire
Appréciation de lecture
L'oeil le plus bleu
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #1 du : 25 février 2021
Le premier roman de Toni Morrison raconte l’enfance de fillettes noires dans les années 40. Pecola est laide ,pauvre et malheureuse , toutes les filles se moquent d’elle et son père est un ivrogne qui a mis le feu à sa maison. C’est pourquoi elle est placée dans la famille de Claudia et sa sœur pour quelque temps. Pecola rêve d’avoir les yeux bleus comme Shirley Temple car alors "tout serait différent ".
Claudia,elle, déteste les poupées et les fillettes blondes, modèles de beauté. Elle est la voix de l’auteure qui dénonce le mépris des Blancs et même des Métis envers les Noirs ce qui conduit ceux-ci à se mépriser eux-mêmes et à sombrer dans la violence. Car comment vivre sans s’aimer et en rêvant d’être quelqu’un d’autre ?
Le roman est divisé en quatre saisons et de nombreux personnages prennent la parole.
Tous racontent leur histoire,celle de la discrimination, de la violence faite aux femmes, de la violence dans les relations sociales .Ces multiples voix permettent au lecteur de vivre de l’intérieur les traumatismes, les désirs les plus vils sans que l’auteure porte de jugement.
Ce n’est donc pas un roman confortable mais il nous parle et il résonne en nous longtemps après l’avoir refermé.

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :