Murène - GOBY Valentine

Couverture MurèneHiver 1956. Dans les Ardennes, François, un jeune homme de vingt-deux ans, s'enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d'un village. Croisant une voie ferrée qui semble désaffectée, il grimpe sur un wagon oublié... Quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort ? corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné. Quel sera le destin de ce blessé dont les médecins pensent qu'il ne survivra pas ? A quelle épreuve son corps sera-t-il soumis ? Qu'adviendra-t-il de ses souvenirs, de son chemin de vie alors que ses moindres gestes sont à réinventer, qu'il faut passer du refus de soi au désir de poursuivre ? Murène s'inscrit dans cette part d'humanité où naît la résilience, ce champ des possibilités humaines qui devient, malgré les contraintes de l'époque ? les limites de la chirurgie, le peu de ressources dans l'appareillage des grands blessés ?, une promesse d'échappées. Car bien au-delà d'une histoire de malchance, ce roman est celui d'une métamorphose qui nous entraîne, solaire, vers l'émergence du handisport et jusqu'aux Jeux paralympiques de Tokyo en 1964.

Biographie de l'auteur

Valentine Goby, née en 1974, est une écrivaine française.
Après des études à Sciences Po, elle a vécu 3 ans en Asie, à Hanoï et à Manille, où elle a travaillé pour des associations humanitaires auprès d'enfants des rues. Elle a commencé sa carrière professionnelle chez Accenture où elle a travaillé en Ressources Humaines de 1999 à 2001.
Elle publie son premier roman en 2002 chez Gallimard : "La Note sensible", qui obtient le Prix René-Fallet 2003. Elle devient enseignante en lettres et en théâtre, métier qu'elle exerce en collège durant 8 années avant de se consacrer entièrement à l'écriture, et à de multiples projets autour des livres : ateliers, rencontres, conférences, résidences d'écritures en milieu scolaire, détention, en médiathèque, à l'université.
Elle est maître de conférences à Sciences Po en littérature et ateliers d'écriture de 2013 à 2016, conseillère littéraire pour le festival du livre de Metz depuis 2016, et chroniqueuse pour le journal La Croix de septembre 2016 à janvier 2017.
Outre ses publications en littérature générale, elle écrit une œuvre importante pour la jeunesse.
Valentine Goby est lauréate de la Fondation Hachette, bourse jeunes écrivains 2002 et a reçu le prix Méditerranée des Jeunes, le prix du Premier Roman de l'université d'Artois, le prix Palissy et le prix René-Fallet en 2003 pour son roman "La note sensible".
Publié chez Actes Sud en 2013, son roman "Kinderzimmer" reçoit de nombreux prix l'année suivante, dont le prix des libraires, ou le prix Gabrielle d'Estrées. Il est traduit en plusieurs langues.

Elle est présidente du Conseil Permanent des Écrivains depuis 2014, et Vice-Présidente de La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse.
Passionnée par l'histoire et par la transmission, la mémoire est son terrain d'exploration littéraire essentiel. Murène est son treizième roman.


Date première édition: août 2019

Editeur: Actes Sud

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Enregistré le: 10 octobre 2019



Pascale COULON
Appréciation de lecture
Murène
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 23 octobre 2019
Valentine GOBY c’est une promesse...

D’abord c’est extrêmement documenté.

Ensuite, l’auteur nous donne à voir le début d’une aventure médicale qui donc touche l’humain,(le traitement de la tuberculose pour « Un paquebot dans les arbres », les débuts du handisport pour « Murène »). On y ressent tout mieux les progrès médicaux et la prise en compte de l’humain au delà du corps.

Ce qui me touche chez cet auteur, c’est l’humanité qui se dégage de chacun de ses ouvrages. Si les sujets sont extrêmement douloureux, il donne à voir l’humain, dans le meilleur de ce qu’il peut être.

Sur le style, on est embarqué par la prose dynamique, vivante, l'écriture riche, dense, serrée, ardente, qui fouille, donne à voir, à sentir, à entendre. La puissance, la force d'évocation qui s'en dégagent forcent l’admiration. Elle vous saisit, vous arrache au présent.

Le personnage s’appelle François Sandre. Il est beau, il a vingt-deux ans, la vie devant lui. Il se jette à corps perdu dans cette vie bouillonnante qui l'attend, avec Nine, celle qu'il aime tandis qu'en cet hiver extrêmement froid de 1956, il se trouve dans un camion avec un certain Toto qu'il vient de rejoindre porte de Clichy. Ils partent pour les Ardennes : il doit donner un coup de main à un cousin, dans une scierie, près de Charleville-Mézières.
Très vite, ils sont obligés de ralentir, la route est gelée. S'ils calent, ils ne redémarreront pas. Le dix tonnes s'immobilise net. Toto envoie François chercher de l'aide, lui reste garder la ferraille qu'il transporte.
Un paysage tout blanc s'étend à perte de vue. Il monte sur un wagon pour voir plus loin et sa vie va soudain basculer. Pas tout à fait vivant, pas encore mort.

Et l'on assiste à la métamorphose de François , sans aide psychologique mais grâce à son entourage et ses rencontres.

Autour de lui, d’autres personnages sont tout aussi lumineux : Sofia, sa sœur, sa mère, le chirurgien qui a choisi pour lui la « vie », le médecin parisien expert en appareillage.

Je vous conseille ce roman profondément humain, émouvant, un coup de cœur pour cet ouvrage comme pour son auteur.

Deux extraits :

p.51 : « il revient sur la chance parce ce qu’il dira tout à l’heure ouvrira un abîme de douleur, il faut que l’idée de chance allume une lumière, provisionne du jour pour la nuit qui vent »
p. 160 : « C’est bien fait, il a pensé. Atroce. Il s’est dit que pour ce civil la guerre commençait là et serait sans armistice. »

Deux définitions :
Murène : poisson au corps mince et allongé
Résilience : phénomène psychologique qui consiste pour un individu affecté par un traumatisme à prendre acte de l’événement traumatique de manière à ne pas ou plus vivre dans le malheur et à se reconstruire d’une façon socialement acceptable.

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :