Un monde à portée de main - KERANGAL Maylis de

Couverture Un monde à portée de main"Paula s'avance lentement vers les plaques de marbre, pose sa paume à plat sur La paroi, mais au lieu du froid glacial de la pierre, c'est le grain de la peinture qu'elle éprouve. Elle s'approche tout près, regarde : c'est bien une image. Etonnée, elle se tourne vers les boiseries et recommence, recule puis avance, touche, comme si elle jouait à faire disparaître puis à faire revenir l'illusion initiale, progresse le long du mur, de plus en plus troublée tandis qu'elle passe les colonnes de pierre, les arches sculptées, les chapiteaux et les moulures, les stucs, atteint la fenêtre, prête à se pencher au-dehors, certaine qu'un autre monde se tient là, juste derrière, à portée de main, et partout son tâtonnement lui renvoie de la peinture. Une fois parvenue devant la mésange arrêtée sur sa branche, elle s'immobilise, allonge le bras dans l'aube rose, glisse ses doigts entre les plumes de l'oiseau, et tend l'oreille dans le feuillage."

Biographie de l'auteur

Maylis de Kerangal, née en 1967, est une femme de lettres.
Elle passe son enfance au Havre, fille et petite-fille de capitaine au long cours. Elle étudie l'histoire, la philosophie et l'ethnologie.
Elle commence à travailler chez Gallimard jeunesse une première fois de 1991 à 1996, avant de faire deux séjours aux États-Unis, à Golden dans le Colorado en 1997. Elle reprend sa formation en passant une année à l'EHESS à Paris en 1998.
Elle publie son premier roman, "Je marche sous un ciel de traîne", en 2000, suivi en 2003 par "La Vie voyageuse", puis par "Ni fleurs, ni couronnes" en 2006, un recueil de nouvelles très remarqué. Suivent "Dans les rapides" en 2007 et "Corniche Kennedy" en 2008.
Elle crée en même temps les Éditions du Baron Perché spécialisées dans la jeunesse où elle travaille de 2004 à 2008, avant de se consacrer à l'écriture.
Le 3 novembre 2010, elle remporte au 1er tour le prix Médicis pour son roman "Naissance d'un pont". Le livre est en sélection pour les prix Femina, Goncourt et Flore. Elle reçoit en 2012 le prix Landerneau pour son roman "Tangentes vers l'est" (éditions Verticales).
En 2014, elle reçoit pour "Réparer les vivants" le prix Orange du livre, le Prix RTL-LIRE, le prix Relay des voyageurs et le prix des lecteurs de l’Express-BFM TV. Le roman est adapté au cinéma par Katell Quillévéré avec Tahar Rahim, Émmanuelle Seigner et Anne Dorval, en 2016.
Elle publie "À ce stade de la nuit" en 2014 (Éditions Guérin) puis "Un chemin de table" en 2016 (Éditions du Seuil) et "Un monde à portée de main" en 2018 (Éditions Verticales).
"Corniche Kennedy" est adapté au cinéma en 2017 par Dominique Cabrera et "Naissance d'un pont" est en tournage par Julie Gavras.

Date première édition: août 2018

Editeur: Verticales

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 9 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 02 avril 2019



POMAH
Appréciation de lecture
Un monde à portée de main
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #2 du : 01 mai 2019
dépaysement total pour le lecteur, une découverte que ce roman - l'auteure possède une très belle écriture, une richesse des mots impressionnante, ce sont des descriptions précises de ce métier d'art qui fait découvrir les techniques du trompe l'oeil, de la formation des futurs faussaires - c'et une ascension dans de multiples tableaux qui composent la vie de PAULA , douée en peinture, de son désir d'intégrer cette école qui forme ces artistes, jusqu'à la fin à la reproduction de la grotte de LASCAUX.

un livre passionnant pour qui aime l'art, notamment la peinture - le dessin - tout est rangé comme dans une bibliothèque, analysé, répertorié, finement détaillé, sans jamais qu'on s'y ennuie.

EXTRAIT /

" les filles à ses côtés n'entendent rien , sont entrées dans l'espace situé exactement entre la main et la toile, entre l'extrémité du pinceau et la surface du panneau, et peut-être, est ce là, dans cet écart, que le geste prend forme et que se joue la peinture. KATE ( amie de PAULA)
enticipe le moment où elle balancera le filet d'or sur son panneau, où elle enverra la lumière, sachant que sa main devra doser l'énergie au millimètre, quand PAULA, elle, regarde sa feuille, piste la façon dont son imagination se saisit peu à peu des éléments du monde, compose les matières de son rêve, travaille à la lente et prdigieuse aimantation des images.
Geneviève
Appréciation de lecture
Un monde à portée de main
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #1 du : 03 avril 2019
Ce roman raconte la vie de PAULA, cette jeune femme passionnée de peinture .Sa vie c'est la peinture ,après une formation dans une école ,elle va essayer de vivre de cette passion ,connaitra des années de galère mais aussi de grandes joies et grands frissons .

La lecture de ce livre est un vrai régal grâce à l 'écriture de l 'auteure qui a mis plein de poésie dans son texte .


"Les empreintes formaient un nuancier de teintes, de reflets,de contrastes,mais ce qui l'a troublée ,c'est de percevoir la recherche des artistes ,et de suivre leur oeil ,comment ce bleu de porcelaine s'était- il chargé progressivement de noir pour devenir ce gris d'orage - que s'était -il passé ?.......

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :