Minuit dans la ville des songes - FREGNI René

Couverture De l'eau pour les éléphants

« J’avais été jadis un voyageur insouciant. Je devins un lecteur de grand chemin, toujours aussi rêveur, mais un livre à la main. Je lus, adossé à tous les talus d’Europe, à l’orée de vastes forêts. Je lus dans des gares, sur de petits ports, des aires d’autoroute, à l’abri d’une grange, d’un hangar à bateaux où je m’abritais de la pluie et du vent. Le soir, je me glissais dans mon duvet et tant que ma page était un peu claire, sous la dernière lumière du jour, je lisais.
J’étais redevenu un vagabond, mal rasé, hirsute, un vagabond de mots dans un voyage de songes. »
Ce roman est le récit d’une vie d’errance et de lectures, aussi dur que sensuel, aussi sombre que solaire. Le chaos d’une vie, éclairée à chaque carrefour périlleux par la découverte d’un écrivain.
René Frégni, conteur-né, ne se départit jamais de son émerveillement devant la beauté du monde et des femmes. Fugueur, rebelle, passionné de paysages grandioses, qui restent pour lui indissociables des chocs littéraires. Un homme qui marche, un livre et un cahier à la main.

 

Biographie de l'auteur

René Frégni, né en 1947, a déserté l'armée après de brèves études et vécu pendant cinq ans en Turquie sous une fausse identité.

De retour en France, il a travaillé durant sept ans comme infirmier dans un hôpital psychiatrique avant de faire du café-théâtre et d'exercer divers métiers pour survivre et écrire. Depuis plusieurs années, il anime des ateliers d'écriture dans la prison d'Aix-en-Provence et celle des Baumettes.

Il a reçu en 1989 le prix Populiste pour son roman "Les chemins noirs" (Folio n° 2361), le prix spécial du jury du Levant et le prix Cino del Duca en 1992 pour "Les nuits d'Alice" (Folio n° 2624), le prix Paul Léautaud pour "Elle danse dans le noir" (Folio n° 3576) en 1998, et le prix Antigone pour "On ne s'endort jamais seul" (Folio n° 3652) en 2001.

Il vit à Manosque, mais son cœur bat à Marseille. La ville est presque au centre de tous les polars qu'il écrit. Sa vie aussi. Dans un de ses derniers romans, Lettre à mes tueurs, publié comme le reste de son œuvre aux éditions Denoël, le narrateur est un écrivain en panne d'inspiration qui prête main-forte à un de ses amis truands. S'ensuit une série de rebondissements dont un interrogatoire assez musclé à l'Évêché, le commissariat central de Marseille. Le 17 février 2004, la réalité rattrape la fiction : René Frégni est placé en garde à vue pendant trois jours pour une histoire de blanchiment d'argent dans un restaurant qu'il cogère avec un ancien "voyou". Depuis des années, il animait en effet des ateliers d'écriture aux Baumettes. Il sera finalement blanchi de toute accusation et racontera le harcèlement judiciaire dont il a fait l'objet dans "Tu tomberas avec la nuit".

En 2011, il publie "La fiancée des corbeaux". Comme une suite à "Elle danse dans le noir" pour lequel il reçoit les Prix Jean Carrière et le 1er Prix Lecteurs du Festival de Mouans-Sartoux 2011.

Date première édition: février 2022

Editeur: Folio

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Enregistré le: 28 décembre 2023



Gislaine
Appréciation de lecture
Minuit dans la ville des songes
Appréciation : 8,5 / 10
Commentaire #1 du : 28 décembre 2023
René Frégni, j'en avais entendu parler au comité de lecture, par un grand lecteur qui se reconnaitra !

Cette biographie est une belle découverte. L'écriture est poétique et enlevée.
René Frégni, c'est d'abord Marseille. C'est l'école buissonnière puis le vagabondage. Il passera par la case prison où pour tuer l'ennui, un aumônier lui fera découvrir les livres…

Le pouvoir des mots, pour un retour à la vie après de graves mésaventures, peut-il avoir un effet salvateur sur tout un chacun ? Pour René Frégni ce fut le cas, il animera par la suite des ateliers d'écriture en prison.

Ce livre est une ode à la littérature, ainsi qu'à l'amour maternel qu'il a reçu quelles que soient les circonstances (aggravantes) !

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :