Des mille et une façons de quitter la Moldavie - LORTCHENKOV Vladimir

Couverture : Des mille et une façons de quitter la Moldavie

La Moldavie, on l'aime ou on la quitte. À Larga, petit village misérable où ne poussent guère que des trognons de choux, les habitants caressent tous cette merveilleuse idée : émigrer. Leur paradis terrestre ? L'Italie, où les attendent prospérité et brunes incendiaires. Pour ce faire, rien n'est trop cher, ni trop fou : vendre un rein, transformer un tracteur en sous-marin, organiser une croisade religieuse ou apprendre le curling afin de décrocher un visa d'équipe nationale. Tout plutôt que de renoncer. Et si la chance souriait aux audacieux ? " Ce livre se referme avec la jouissance d'avoir découvert une pépite et d'avoir défoncé les rivages de la littérature contemporaine. Un livre percutant, alerte, excessivement humoristique, décapant. " l'express.fr

Biographie de l’auteur :
Vladimir Lortchenkov est né en Moldavie (ex Union soviétique) en 1979.
Fils d'un officier de l'armée et d'une bibliothécaire, il passe une plus grande partie de son enfance à voyager : la Sibérie, l'Arctique, la Mongolie, la Hongrie, la Biélorussie, l'Ukraine, la Russie. Revenu en 1994 en Moldavie, il fait des études à la Faculté de journalisme de l'Université d'Etat et pendant 11 ans, il travaille pour la presse, en tant que journaliste spécialisé criminalité et commentateur politique.
Lortchenkov est auteur d'une vingtaine de romans (14 publiés) et de plus de 300 nouvelles.
Ses textes sont traduits en anglais, français, serbe, allemand, italien, norvégien, finnois, espagnol, chinois. Lauréat en 2003 du prix littéraire le plus important pour les jeunes écrivains russes 'Début', et du prix le plus prestigieux pour les écrivains russophones ne vivant pas en Russie : 'Prix de Russie' en 2008), première sélection du prix 'Médicis Etranger' et finaliste du respectable prix de poésie de l'innovation dans le langage, 'Gulliver russe' en 2014.
Lorchenkov - auteur de la théorie de l'avènement des nouvelles littératures nationales post-soviétiques en langue russe (comparable au phénomène d'essor des littératures d'Amérique latine apparues après la chute des dictatures), prétend être le créateur de l'une d'entre elles - la nouvelle littérature moldave en russe.
En 2009, à la suite des bouleversements politiques en Moldavie, il est plusieurs fois interrogé par le Procureur général de la République de Moldavie, à cause de son roman, 'Des Mille et un façons de quitter la Moldavie'.
En 2014 Lorchenkov émigre avec sa femme et ses deux enfants au Québec, où il travaille désormais somme débardeur au vieux port de Montréal et continue à écrire des livres.

Date première édition: avril 2014

Editeur: Pocket

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Enregistré le: 31 décembre 2015



Gislaine
Appréciation de lecture
Des mille et une façons de quitter la Moldavie
Appréciation : 6,5 / 10
Commentaire #1 du : 22 janvier 2016
Pour situer le roman, il est préférable d’avoir quelques informations sur ce pays.

La Moldavie compte environ 3,5 millions d’habitants et est située entre la Roumanie et l’Ukraine.
C’est un petit pays, sans accès à la mer (450 km sur 200 km ) où 1 moldave sur 3 travaille à l’étranger, ce qui représente 30 % du PIB (le revenu moyen moldave étant de 100 dollars par mois).
Le passé est compliqué : en 1812 le territoire est conquis par la Russie, puis une période d'indépendance de 1917 à 1944, date à laquelle la Moldavie est intégrée à l’URSS. Nouvelle indépendance en 1991.
La population est bilingue et parle le roumain-moldave et le russe. La Moldavie aimerait se rapprocher de l’Union européenne.

Le roman raconte l’histoire d’un petit village qui veut à tout prix quitter la Moldavie pour rejoindre l’Italie et connaitre enfin la prospérité. L’auteur nous invite à s’associer à toutes les combines et égratigne au passage, les prêtres, les militaires et l’ignorance des villageois. C’est déjanté, ubuesque, drôle parfois, cruel souvent.
Vladimir Lortchenkov est journaliste et a enquêté sur la corruption puis s’est exilé au Québec.

A lire avec beaucoup de recul.

NB : La Gagaouzie est un district autonome de la Moldavie
voir livre : Voyage au pays des Gagaouzes : http://amibi.touteslatitudes.fr/voyage-gagaouzes.html

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :