Là où les chiens aboient par la queue - BULLE Estelle-Sarah

Couverture  Là où les chiens aboient par la queuePrix Stanislas - Une jeune femme née en banlieue parisienne, que seuls sa couleur de peau et des souvenirs de vacances relient à la Guadeloupe d’où est originaire son père, s’interroge sur son identité métisse. À sa demande, Antoine, une vieille tante baroque et indomptable, déroule l’histoire de leur famille, les Ezechiel, qui épouse celle de l’île dans la seconde moitié du xxe siècle. Dans un récit bouillonnant, entrecoupé par les commentaires des autres membres de la famille, Antoine raconte : l’enfance dans la campagne profonde entre un père un peu brigand et une mère à la peau claire prématurément disparue, les splendeurs et les taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce dans la mer des Caraïbes, les traditions et les croyances, l’irruption de la modernité, les rapports hommes-femmes, les clivages d’une société très hiérarchisée… Au fil des échanges se dessine aussi l’état d’esprit de cette génération d’Antillais, « immigrés de l’intérieur », qui choisiront de s’installer en métropole. Porté par des personnages inoubliables et une langue bluffante d’inventivité, Là où les chiens aboient par la queue restitue toutes les nuances de la culture guadeloupéenne, ses richesses et ses blessures secrètes.

Biographie de l'auteur

Estelle-Sarah BULLE est née en 1974 à Créteil, d’un père guadeloupéen et d’une mère ayant grandi à la frontière franco-belge.
Après des études à Paris et à Lyon, elle travaille pour des cabinets de conseil puis pour différentes institutions culturelles.
Elle vit dans le Val-d’Oise.
Elle a reçu le prix Stanislas du premier roman pour son ouvrage 'Là où les chiens aboient par la queue'. Serge Joncour, né en 1961, est un écrivain français.


Date première édition: août 2018

Editeur: Liana Levi

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8.50 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 23 juin 2019



Gislaine
Appréciation de lecture
Là où les chiens aboient par la queue
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #2 du : 16 juillet 2019
J'ai bien aimé ce roman choral, où une fratrie raconte la Guadeloupe.

Chacun (Antoine, Lucindre et Petit-frère) prend la parole pour raconter l'épopée familiale.
D'abord le village Morne-Galant, puis Pointe-à-Pitre et ensuite la métropole (Créteil en région parisienne).

Ce livre savoureux regorge de péripéties, de fantaisie, de langage imagé en créole.
Ce roman 'tonique' nous fait découvrir 3 générations d'Antillais. La petite histoire des personnages (certainement la famille de l 'auteur) fait écho à la Grande Histoire des Caraïbes. Les évolutions majeures sont évoquées, voire expliquées : colonialisme, modernité, politique, répression, exil ...

Le lecteur ne s'ennuie pas une seconde ... alors n'attendez et partez découvrir la Guadeloupe !
Un 1er roman vraiment réussi.

Extraits :
Je suis donc venue la première et ils m'ont donné un nom de baptême : Apollone. Mais mon nom de savane, c'est le nom que tu connais : Antoine. Chez nous, on donne un prénom de baptême, mais on n'utilise que le nom de savane pour embrouiller les mauvais esprits.

Je dirais qu’en métropole, nous sommes devenus noirs vers 1980, à partir du moment où avoir du boulot n’est plus allé de soi. Avant ça, le plein-emploi et la jeunesse soudaient les gens, ceux qui n’avaient pas grand chose, dans une même vigueur et des rêves communs. Bien sûr que le racisme existait, mais pas suffisamment pour gâcher la fête.
Cathiou
Appréciation de lecture
Là où les chiens aboient par la queue
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 23 juin 2019
Antoine fait revivre son enfance aux Antilles à la fin des années quarante. On peut observer la richesse et la pauvreté de Pointe-à-Pitre ,
L'exil sera inéluctable .
Ce livre transmet la richesse culturelle de la Guadeloupe et ses impasses.
Prix Stanislas 2018

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :