Le jeune homme - ERNAUX Annie

Couverture Le jeune Homme

En quelques pages, à la première personne, Annie Ernaux raconte une relation vécue avec un homme de trente ans de moins qu'elle. Une expérience qui la fit redevenir, l'espace de plusieurs mois, la "fille scandaleuse" de sa jeunesse. Un voyage dans le temps qui lui permit de franchir une étape décisive dans son écriture.
  
Ce texte est une clé pour lire l'œuvre d'Annie Ernaux – son rapport au temps et à l'écriture.
   

Biographie de l'auteur

Annie Ernaux, née Annie Duchesne en 1940 à Lillebonne (Seine-Maritime), est une femme de lettres française, professeure de lettres.

Elle passe son enfance et sa jeunesse à Yvetot en Normandie. Née dans un milieu social modeste, de parents d’abord ouvriers, puis petits commerçants qui possédaient un café épicerie, elle fait ses études à l’université de Rouen puis de Bordeaux. Elle devient successivement professeure certifiée, puis agrégée de lettres modernes en 1971. Au début des années 1970, elle enseigne au lycée de Bonneville, au collège d’Évire à Annecy-le-Vieux puis à Pontoise avant d'intégrer le Centre national d'enseignement à distance (CNED).

Annie Ernaux fait son entrée en littérature en 1974 avec "Les Armoires vides", un roman autobiographique. En 1984, elle obtient le prix Renaudot pour un autre de ses ouvrages à caractère autobiographique, "La Place".
"Les années", vaste fresque qui court de l'après-guerre à nos jours, publiée en 2008, est récompensée en 2008 et 2009 par plusieurs prix. Cette même année 2008, elle reçoit le Prix de la langue française pour l'ensemble de son œuvre.

En 2011, elle publie "L'Autre fille", une lettre adressée à sa sœur, décédée avant sa naissance. En 2016, elle publie à nouveau un récit autobiographique, "Mémoire de fille", dans lequel, près de soixante ans plus tard, elle se penche sur l'année de ses 18 ans, l'été 1958.
En 2017, elle gagne le Prix Marguerite-Yourcenar, décerné par la Société civile des auteurs multimédia, pour l'ensemble de son œuvre. Son roman "Passion simple" (1992) a été adapté au cinéma en 2020, réalisé par Danielle Arbid. "L'événement", réalisé par Audrey Diwan, a remporté le Lion d'or à la Mostra de Venise en 2021.

Mêlant expérience historique et expérience individuelle, ses ouvrages dissèquent l’ascension sociale de ses parents (La Place, La Honte), son mariage (La Femme gelée), sa sexualité et ses relations amoureuses (Passion simple, Se perdre, L'Occupation), son environnement (Journal du dehors, La Vie extérieure), son avortement (L'Événement), la maladie d'Alzheimer de sa mère (Je ne suis pas sortie de ma nuit), la mort de sa mère (Une femme) ou encore son cancer du sein (L'Usage de la photo, en collaboration avec Marc Marie).
Son œuvre littéraire entretient des liens étroits avec la sociologie.
En 2022, elle reçoit le Prix Nobel de Littérature pour "le courage et l’acuité clinique avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle".

Date première édition: mai 2022

Editeur: Folio

Genre: Biographie , Roman

Mots clés :

Notre avis : 5 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 18 décembre 2023



Marie-Claire
Appréciation de lecture
Le jeune homme
Appréciation : 3 / 10
Commentaire #2 du : 25 janvier 2024
« Le jeune homme »,ce titre aurait dû être « Moi,Annie Ernaux, moi,moi,moi »
Dans ce roman qui n’est qu’une nouvelle (37 pages),notre prix Nobel fait ce qu’elle a toujours fait : écrire sur elle-même.On me dira « Quand Annie Ernaux vous parle d’elle, elle vous parle aussi de vous ».Certes elle évoque le vécu des femmes et les problèmes de la société de son temps mais visiblement, elle n’en est pas revenue d’être une transfuge de classe et revient toujours sur le même sujet.
Ici,le pauvre jeune homme est utilisé pour rendre hommage à l’écriture, elle dit :
« Si je ne les écris pas, les choses ne sont pas allées jusqu'à leur terme. Elles ont été seulement vécues. ».Il lui sert à à revivre des souvenirs ,des expériences, mais on ne sait à peu près rien de lui.
Le style-volontairement plat-ne nous emporte pas, c’est assumé, mais finalement,pourquoi ne pas écrire un documentaire ?
Michel-Henri
Appréciation de lecture
Le jeune homme
Appréciation : 7 / 10
Commentaire #1 du : 18 décembre 2023
"Objet littéraire inattendu !

Ce très court roman nous décrit la passion amoureuse entre l'autrice et un jeune étudiant… Ce dernier est issu d'un milieu populaire comme Annie Ernaux. Mais elle, elle est devenue une transfuge de classe. Elle note chez lui les signes de son appartenance sociale. C'est aussi le signe de son émancipation en tant que femme. En effet, ce qui aurait été rédhibitoire dans son attirance pour lui quand elle était jeune puisque cela la ramenait à la classe qu'elle fuyait, devient sinon une attirance, du moins prétexte à une analyse froide de son comportement.

Ce qui est le plus gênant dans ce livre et le plus intéressant, c'est le style clinique qu'elle emploie pour décrire sa relation. Certains lecteurs ont évoqué l'idée du mépris à l'égard de A. Mais finalement de lui, il n'est que peu question. Qui est-il ? Nous n'en saurons pas grand-chose. L'important n'est pas l'autre, l'important, c'est la relation vue du côté de la narratrice. C'est sa métamorphose entre deux situations. L'avortement quand elle était jeune, la remise en perspective de cet événement à travers, quelque 30 ans plus tard, une relation où désormais, elle tient les rênes. Elle peut même jouer à fantasmer d'être redevenue une jeune femme. S'il y a une certaine ironie, c'est un peu sur cette volonté de vouloir jouer ce rôle et aussi à l'égard de l'éternelle prétention machiste. Son jeune amant rentre volontiers dans le rôle du jaloux qu'on lui assigne. Il veut un enfant. Lui aussi rejoue scrupuleusement les fantasmes de l'autre.

Un livre court, dérangeant et nécessaire à en croire la flopée de critiques qu'il a déclenchée."

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :