Histoire d'une baleine blanche - SEPULVEDA Luis

Couverture Histoire d'une baleine blanche

Au large de la Patagonie une baleine blanche est chargée de protéger les morts mapuches puis, lorsque la fin des temps sera venue, de guider toutes les âmes au-delà de l'horizon. Tout est prévu et écrit dans le temps des mythologies. Cependant l'homme vit dans un monde où tout bouge et, au xixesiècle, la chasse à la baleine se développe. La baleine blanche va devoir défendre son monde immobile contre ces prédateurs, en particulier le baleinier Essex du capitaine Achab. Elle va livrer une guerre sans merci aux baleiniers et devenir un grand mythe de la littérature.
Luis Sepúlveda nous raconte cette histoire du point de vue de la baleine blanche qui nous explique comment elle vit et s'intègre dans l'ordre du monde, ce qu'elle découvre des hommes, sa mission secrète, puis sa guerre et les mystères qu'elle protège. Enfin, c'est la mer qui nous parle.
Un texte beau et fort, avec un souffle épique. Du grand Sepúlveda.
Les images superbes de Joëlle Jolivet magnifient cette histoire.

Biographie de l'auteur

Luis Sepúlveda (1949-2020) est un romancier, poète et cinéaste chilien.
Dès 1961, il milite dans les jeunesses communistes. À 17 ans, il publie son premier livre, un recueil de poèmes, et obtient un poste de rédacteur dans le journal Clarín. "Crónicas de Pedro Nadie", un recueil de contes, est paru en 1969.
En 1975, il finit par être emprisonné et condamné à 28 ans de prison. Il n'en fera que deux et demi dans une prison pour opposants politiques, grâce à l'intervention d'Amnesty International. Sa peine est commuée en 8 ans d'exil en Suède. En fait, il va voyager et sillonner l'Amérique du Sud : Équateur, Pérou, Colombie, Nicaragua.
En Équateur, il fonde une troupe de théâtre dans le cadre de l'Alliance française. En 1978, il participe à une recherche de l’Unesco sur l'impact de la colonisation sur les populations amazoniennes et passe un an chez les Indiens Shuars. Lors de son séjour au Nicaragua, il s'engage dans la lutte armée aux côtés des sandinistes; il intègre en 1979 la Brigade Internationale Simón Bolívar.
Après la victoire de la révolution, il travaille comme reporter. Il part ensuite pour l'Europe comme journaliste et s'installe en 1982 à Hambourg en Allemagne où il passe 14 ans. À cette même année, il devient très actif au sein de l’organisation Greenpeace où il restera jusqu'en 1987.
Son premier roman, "Le vieux qui lisait des romans d'amour" (1988), traduit en trente-cinq langues et adapté au grand écran en 2001, connaît un succès planétaire et lui a apporté une renommée internationale.
En 1996, il s’installe à Gijón, dans le nord de l’Espagne, où il fonde le Salon du livre ibéro-américain. Il écrit des chroniques pour plusieurs journaux italiens. "Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler" publié en 1996, est un autre succès de l'auteur qui a reçu plusieurs prix pour son œuvre.
Victime du COVID-19, il laisse une œuvre foisonnante composée de romans, des livres pour enfants, des scénarios etc.

Date première édition: septembre 2019

Editeur: Métailié

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Enregistré le: 24 septembre 2020



Geneviéve
Appréciation de lecture
Histoire d'une baleine blanche
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #1 du : 25 septembre 2020
C 'est une jolie légende qui nous est contée pleine de poésie et de sérénité .

On suit avec beaucoup de plaisir la complicité et la complémentarité des baleines avec" les Gens de la Mer "

malheureusement l 'arrivée des baleiniers va perturber cet équilibre .

La lecture de ce petit livre est très plaisante .

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :