L'Été avant la guerre - SIMONSON Helen

Couverture L'Été avant la guerre

Après l'immense succès de La Dernière Conquête du Major Pettigrew, le deuxième roman pétillant et so british d'Helen Simonson.
Été 1914, dans la campagne anglaise. La gentry de Rye reçoit pour un pique-nique sur le gazon fraîchement tondu. Les ombrelles et les chapeaux sont de sortie et c'est l'occasion pour Beatrice Nash, vingt-trois ans, nouvelle professeure de latin récemment débarquée dans la petite ville, de faire plus ample connaissance avec les personnalités locales. Elle est chaperonnée par Agatha Kent, dont les deux neveux, Daniel et Hugh, ne la laissent pas insensible, bien qu'elle ait fait vœu de célibat. Orpheline et sous la tutelle d'une famille bien-pensante, Beatrice veut gagner son indépendance et devenir écrivain, des choix audacieux pour une jeune fille sans le sou en ce début de siècle. Ses projets, comme ceux de tous les habitants de Rye, vont être bouleversés par l'entrée en guerre de la Grande-Bretagne. La petite communauté accueille les premiers réfugiés et les hommes s'engagent. Beatrice voit partir Hugh avec un sentiment qu'elle peine à nommer...

Biographie de l'auteur

Helen Simonson est née en Angleterre et vit aujourd'hui à New York. Elle a passé son enfance dans un petit village du Sussex. Dans ce " pays littéraire " où vécurent notamment Henry James, Kipling et Virginia Woolf, elle puise encore une grande partie de son inspiration..


Date première édition: mai 2016

Editeur: Nil

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 4 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 29 novembre 2016



Marie-Claire
Appréciation de lecture
L'Été avant la guerre
Appréciation : / 10
Commentaire #2 du : 31 mai 2017
Roman très agréable et très anglais: l'ambiance, l'humour et l'absurdité des convenances du début du siècle

Beaucoup de thèmes à travers beaucoup de personnages : la condition de la femme perdue sans protecteur masculin (qu'il soit le mari ou le père), les classes sociales ,la place des artistes femmes à l'époque, la guerre et son absurdité , la mesquinerie , l'homosexualité.....
On peut penser à Jane Austen ou Agatha Christie pour le style et les thèmes ... et aussi à l'excellente série anglaise « Downton Abbey »
MB
Appréciation de lecture
L'Été avant la guerre
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 16 janvier 2017
J'ai choisi de lire ce roman car j'ai apprécié la série DOWNTON ABBEY si spécifiquement "british"...et que par bien des détails on retrouve l'atmosphère de cette série !

Je n'ai pas été déçue même si sur 639 pages on trouve des longueurs. L'histoire des personnages est mêlée à la grande Histoire ( la première guerre mondiale).

L'héroïne du livre, Béatrice Nash, s'en sort plutôt bien et travaille malgré le milieu conformiste auquel elle est confrontée en cette période où les femmes n'avaient pas trop leur mot à dire. "son propre père avait imposé une curatelle sur sa succession sans prendre la peine de l'en informer...il l'avait laissée croire qu'elle serait indépendante, alors qu'en réalité, il l'avait traitée comme une créature sans cervelle. Ces instincts...étaient peut-être enracinés dans les meilleurs des hommes eux-mêmes."

Malgré son désir de rester célibataire, elle plaît à Hugh : "la courbure de la nuque de la jeune fille, le parfum de la fleur qui ornait ses cheveux et l'image de sa silhouette élancée lorsqu'elle se glissa devant lui l'électrisèrent...dans le dos de sa robe étroitement lacée de rubans, un unique nœud lui donna soudain l'envie vertigineuse de le défaire".

Bien évidemment la vie est réglée par les convenances !

Belle atmosphère

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :