Le dimanche des mères - SWIFT Graham

Couverture Le dimanche des mèresAngleterre, 30 mars 1924. Comme chaque année, les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu'ils aillent rendre visite à leur mère le temps d'un dimanche. Jane, la jeune femme de chambre des Niven, est orpheline et se trouve donc désoeuvrée. Va-t-elle passer la journée à lire ? Va-t-elle parcourir la campagne à bicyclette en cette magnifique journée ? Jusqu'à ce que Paul Sheringham, un jeune homme de bonne famille et son amant de longue date, lui propose de le retrouver dans sa demeure désertée. Tous deux goûtent pour la dernière fois à leurs rendez-vous secrets, car Paul doit épouser la riche héritière Emma Hobday. Pour la première - et dernière - fois, Jane découvre la chambre de son amant ainsi que le reste de la maison. Elle la parcourt, nue, tandis que Paul part rejoindre sa fiancée. Ce dimanche des mères 1924 changera à jamais le cours de sa vie. Graham Swift dépeint avec sensualité et subtilité une aristocratie déclinante, qui porte les stigmates de la Première Guerre - les fils ont disparu, les voitures ont remplacé les chevaux, la domesticité s'est réduite... Il parvient à insuffler à ce court roman une rare intensité, et célèbre le plaisir de la lecture et l'art de l'écriture.

Biographie de l'auteur

Né à Londres en 1949, Graham Swift s'est imposé sur la scène littéraire britannique par son art du romanesque et de l'épure. Le pays des eaux (1983) a été accueilli comme une révélation et a reçu le prestigieux Guardian Fiction Prize. A tout jamais a obtenu en 1993 le prix du Meilleur Livre étranger et La dernière tournée le Booker Prize en 1996.

Date première édition: janvier 2017

Editeur: Gallimard

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Enregistré le: 07 juillet 2017



POMAH
Appréciation de lecture
Le dimanche des mères
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 16 juillet 2017
ce sera une journée dont JANE s'efforcera d'imprimer chaque instant dans sa mémoire, tout en portant un regard de lucidité sur la situation, sur sa situation- parfois le destin peut être surprenant - on assiste également à la naissance d'une écrivaine, puisque JANE sait lire et écrire -

Belle écriture, naissance aussi d'une femme, JANE a une belle force de caractère, elle observe, a beaucoup appris chez les aristocrates -

ce roman bien ciselé, qui couvre 70 ans d'existences avec des aller et retour à cette journée exceptionnelle est tout en délicatesse -

"quelque part dans sa tête, elle gardait la vague idée que si la future femme de PAUL était d'une certaine manière "arrangée", l'arrangement pouvait stipuler qu'elle devait être une vierge parfaite, intacte, comme s'il eut épousé un vase de porcelaine. Et si improbable cela fût-il, qu'il puisse unir son sort à celui d'un vase _ elle ne devait pas être si loin de la vérité, ou alors une autre raison expliquait que PAUL manquât de l'enthousiasme qui sied à un fiancé. A commencer par le simple fait qu'il était à cet instant allongé à côté d'elle."

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :