La croisière de la "Janet Nichol" - STEVENSON Fanny

Couverture La croisière de la "Janet Nichol"La Janet Nichol, immobilisée par la grève du port de Sydney, était un vieux cargo de six cents tonneaux qui faisait le commerce du coprah dans le Pacifique Sud avec un équipage de quarante Canaques à demi sauvages. Comment Fanny parvint-elle à embarquer sur ce rafiot avec son fils et son mari presque mourant, hissé à bord sur une civière ? Cela demeura pour elle un mystère. Le médecin ne donnait aucune chance de survie au romancier, déjà fort célèbre, s'il ne s'installait pas sous un climat plus clément. Or le couple, parti pour les mers du Sud en juin 1888, venait d'acheter vingt hectares de jungle dans les îles Samoa. Le départ de Sydney, le 11 avril 1890, fut une délivrance, et comme Robert Louis, si faible pourtant, devait rédiger une série d'articles pour le Sun, il incomba à Fanny de tenir le journal d'un voyage aux mille péripéties, écrit dans les conditions les plus défavorables, tantôt sur le fond humide et renversé d'un canoë ou d'un baleinier, tantôt [...] face contre terre sur les sables brûlants des rivages tropicaux, souvent dans des remises de coprah en plein capharnaüm, mais plus souvent encore dans le roulis de la Janet". Les Stevenson s'installèrent définitivement dans les îles Samoa, où Robert Louis devait s'éteindre en 1894."

Biographie de l’auteur :
Fanny Van de Grift (1840-1914) était l'épouse de l'écrivain écossais Robert Louis Stevenson et la mère de Lloyd Osbourne. Fanny Van de Grift naît à Indianapolis le 10 mars 1840. À 17 ans, elle épouse Samuel Osbourne. De cette union, naissent Isobel en 1858 puis Samuel Lloyd en 1868. Elle épouse Robert Louis Stevenson (rencontré lors d'un séjour à Grez en Seine-et-Marne) le 19 mai 1880 à San Francisco, après avoir obtenu le divorce de son précédent mari. Les Squatters de Silverado (The Silverado Squatters, 1883) relate leur lune de miel dans une mine désaffectée. Elle est créditée en tant que co-auteur de la seconde livraison de Nouvelles mille et une nuits : Le Dynamiteur, publiée en 1885.

Date première édition: avril 1885

Editeur: Payot

Genre: Récit de voyage , Roman

Mots clés :

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Enregistré le: 06 novembre 2017



POMAH
Appréciation de lecture
La croisière de la "Janet Nichol"
Appréciation : 6 / 10
Commentaire #1 du : 06 novembre 2017
un livre , journal de bord, récit de multiples voyages, souvent cocasses, surprenants, à la découverte de peuplades sauvages - un tantinet répétitif par le fait qu'à chaque abordage d'île, il se passe à peu près la même chose :
prise de contact plus ou moins singulier avec les habitants de l'île, qui bien souvent n'ont jamais vu de blanc, ni de dentelle, ni de chaussures etc....

on se demande d'ailleurs comment ils ont fait pour ne pas se retrouver à cuire dans une marmite

JE ME SUIS UN BRIN ENNUYÉE.

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :