Le crime était signé - OLIVIER Lionel

Couverture Le crime était signé

Prix du Quai des Orfèvres 2016 - À peine 16 ans, cette gamine retrouvée nue, étranglée près du cimetière... Et ces pervers qui s'exhibent entre les tombes... Et ce fumier qui croit séquestrer l'innocence qu'il a perdue...
Morte d'avoir trop ou mal aimé ?
Des halls de banlieue, zones de non-droit, à la propriété somptueuse d'aristocrates au-dessus des lois, la Crim' est malmenée, impuissante à répondre au drame des parents ! Alors que l'ADN reste muet, un témoin "signe" une vérité singulièrement humaine...
Auteur de plusieurs romans policiers, Lionel Olivier excelle à révéler les coulisses d'une enquête, à mettre en scène avec émotion les doutes des policiers comme l'énergie recouvrée du "36".

 

Biographie de l'auteur

Lionel Olivier, né en 1949, est commandant fonctionnel de police à la retraite.
Il a choisi en 1974 d'être inspecteur de police (officier aujourd'hui). De 1975 à 1989, il a été en poste à Dieppe (Seine-Maritime) comme chef d'unité de police de Sécurité publique.
Puis nommé en 1990 à Auxerre (Yonne) où il a occupé différentes responsabilités, au grade de commandant, avant de prendre sa retraite.
Son roman, "Le Crime était signé", a reçu le prix Quai des Orfèvres 2016.

Date première édition: novembre 2015

Editeur: Fayard

Genre: Roman , Thriller

Mots clés :

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Enregistré le: 19 novembre 2018



POMAH
Appréciation de lecture
Le crime était signé
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #1 du : 19 novembre 2018
Le commandant FERGEAC pense que la jeune fille disparue en même temps que celle retrouvée morte, est sans doute encore vivante.

A la tête d'une brillante équipe du 36 quai des Orfèvres, la plongée très bien documentée de e genre d'enquête, me fera découvrir les différentes procédures : enquêtes de voisinage, planques, interrogatoires, gardes à vue, écoutes téléphoniques, vidéos des caméras de surveillance, perquisitions, vocabulaire policier, et recherches d'ADN, ainsi que les différentes techniques visant à retrouver le moindre indice ....

je me suis régalée dans ce bon polar, à la mode AUDIARD, les tontons flingueurs, entre drame et humour, sans vulgarité comme souvent le sont les policiers.

amateurs de polars, je vous le conseille.

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :