Crépuscule du tourment - MIANO Léonora

Couverture Crépuscule du tourment

De nos jours, quelque part en Afrique subsaharienne, au Cameroun peut-être, quatre femmes s’adressent successivement au même homme : sa mère, la femme à laquelle il a tourné le dos parce qu’il l’aimait trop et mal, celle qui partage sa vie parce qu’il n’en est pas épris, sa sœur enfin.
À celui qui ne les entend pas, toutes dévoilent leur vie intime, relatant parfois les mêmes épisodes d’un point de vue différent. Chacune fait entendre un phrasé particulier, une culture et une sensibilité propres. Elles ont en commun, néanmoins, une blessure secrète : une ascendance inavouable, un tourment identitaire reçu en héritage, une difficulté à habiter leur féminité… Les épiphanies de la sexualité côtoient, dans leurs récits, des propos sur la grande histoire qui, sans cesse, se glisse dans la petite.
D’une magnifique sensualité, ce roman choral, porté par une langue sculptée en orfèvre, restitue un monde d’autant plus mystérieux qu’il nous est étranger… et d’autant plus familier qu’il est universel.

Biographie de l'auteur

Née en 1973 à Douala, au Cameroun, Léonora Miano vit en France depuis 1991. Elle est l’auteur de 8 romans, L’intérieur de la nuit (Plon, 2005),  Contours du jour qui vient (Plon, 2006, prix Goncourt des lycéens), Les aubes écarlates (Plon, 2009),  La Saison de l’ombre (Grasset, 2013, prix Femina).

Date première édition: août 2016

Editeur: Grasset

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 07 juin 2017



CORRE CATHERINE
Appréciation de lecture
Crépuscule du tourment
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #2 du : 31 juillet 2017
Très beau livre sur la condition des femmes au Cameroun écrit par ue camerounaise très lucide sur sa société.
Quatre femmes s'adressent au même homme.Elles ont toutes partagé sa vie dont sa mère.
Elles décrivent leur intimité.
Très beau style.
A découvrir.
GENEVIEVE
Appréciation de lecture
Crépuscule du tourment
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 20 juin 2017
4 femmes s 'adressent au même homme (sa mère ces 2 épouses et sa soeur ) qui ne les entend pas ; mais on découvre

a travers ces témoignages la condition des femmes au Cameroun soumises aux hommes mais en même temps toute la force

et le courage qu 'elles ont en elle .

très belle écriture

a lire

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :