Continuer - MAUVIGNIER Laurent

Couverture Continuer

Sibylle, à qui la jeunesse promettait un avenir brillant, a vu sa vie se défaire sous ses yeux. Comment en est-elle arrivée là ? Comment a-t-elle pu laisser passer sa vie sans elle ? Si elle pense avoir tout raté jusqu'à aujourd'hui, elle est décidée à empêcher son fils, Samuel, de sombrer sans rien tenter. Elle a ce projet fou de partir plusieurs mois avec lui à cheval dans les montagnes du Kirghizistan, afin de sauver ce fils qu'elle perd chaque jour davantage, et pour retrouver, peut-être, le fil de sa propre histoire.

Biographie de l'auteur

Issu d’un milieu modeste, Laurent Mauvignier, né à Tours en 1967, abandonne des études de BEP comptabilité pour entrer à l’Ecole des Beaux arts de Tours en 1984. Il sera diplômé en 1991 dans le département Arts plastiques, puis s’inscrira à la faculté de Lettres Modernes, sans mener à terme ce nouveau cursus.
Son rapport à l’écriture commence alors qu’il est hospitalisé à l’âge de huit ans. Il reçoit un exemplaire d’Un bon petit diable, de la Comtesse de Ségur. L’expérience est très forte: échapper au réel en s’identifiant à un personnage en mouvement alors qu’on est soi-même immobilisé. Il prolonge le désir d’évasion en commençant à écrire.
À partir de 1997, il se consacre exclusivement à l’écriture. "Loin d’eux" sera publié aux éditions de Minuit en 1999.
Suivront "Apprendre à finir" (2000), "Ceux d’à côté" (2002), "Seuls" (2004), "Le Lien" (2005), et "Dans la foule" (2006) lauréat du Prix Fnac. En 2009, "Des hommes" reçoit le Prix des Libraires.
Il est fait Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres en 2010. En 2011, parait "Ce que j'appelle l'oubli".
En 2012, il publie "Tout mon amour" pour le théatre (collectif Les possédés). En 2015, il écrit "Retour à Berratham", publié aux Editions de Minuit, pour Angelin Preljocaj, chorégraphe et directeur du Pavillon noir à Aix-en-Provence.


Date première édition: septembre 2016

Editeur: Editions de Minuit

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8.50 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 08 mars 2017



CORRE CATHERINE
Appréciation de lecture
Continuer
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #2 du : 11 août 2017
Ce livre décrit une belle relation mère/fils.
Cette mère ne pouvant plus communiquer avec son fils lui propose un voyage et d'aller à la rencontre des autres.
Leur relation va se retisser
MB
Appréciation de lecture
Continuer
Appréciation : 9 / 10
Commentaire #1 du : 11 mars 2017
Voilà un magnifique roman d'une l'écriture poétique et élégante ; c'est l'histoire d'une mère et de son fils en quête de réponses à leur mal-être


"...c'est encore l'aube hésitante, fragile, incertaine de sa capacité à imposer sa présence, c'est à peine une fissure, une fêlure, une brèche dans la nuit qui laisse apparaître...comme une buée d'un gris rosé, une transparence lumineuse mais floue, vibrante, qui éclot et semble transpercer l'humidité de la forêt"...

La nature, les éléments, font partie de l'expérience humaine de cette mère et de son fils et les aide à se retrouver puis à se reconstruire

L'amour de Sibylle pour Samuel la transcende malgré ses faiblesses. Ce voyage au bout d'elle-même montre sa capacité de résistance

"...si on a peur des autres, on est foutu. Aller vers les autres si ne le fait pas un peu, même un peu, de temps en temps, tu comprends, je crois qu'on peut en crever
...aller vers les autres c'est pas renoncer à soi"

Cette lecture salutaire nous conduit à réfléchir à nos propres choix

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :