Manifestations » Maison d'écrivain » 2016 Colette » 2016 Colette-Vie-Oeuvre
La Vie et l'Oeuvre de Colette  - 1873-1954

photo Colettephoto Colette

Sidonie-Gabrielle COLETTE née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), et morte le 3 août 1954 à Paris, est une femme de lettres française, connue surtout comme romancière, mais qui fut aussi mime, actrice et journaliste (Wikipedia).

On dirait aujourd'hui que c'est une femme libérée ...

photo Colette famille

Sidonie LANDOY (sa mère) appartient à une famille de fermiers protestants pauvres, de Champagne. Elle épouse en 1857 un riche propiétaire Jean Robineau Duclos (surnommé "La Bête" car il est laid et alcoolique). Il décède en 1865.

Adèle-Eugénie Sidonie LANDOY épouse Jules Joseph COLETTE en 1865 :

photo Colette famillephoto Colette famille 

 Photo de Juliette et Achille ROBINEAU-DUCLOS (nés du 1er mariage de Sido) et Leopold COLETTE (frère ainé de Colette) :

photo Colette famille photo Colette famille photo Colette famille

photo Colette famille

Une enfance campagnarde (1873-1893)

Colette passe sa jeunesse à Saint-Sauveur avec sa mère Sido qui l'adore, ses demi-frère et sœur et son père, ancien capitaine dans les zouaves ayant perdu une jambe en 1859 en Italie. L'état lui octroie un poste de receveur des impôts à Saint-Sauveur. Colette fréquente l'école communale laique et obtient le certificat d’études primaires 1889. Son père se lance en politique (sans succès) et accumule les dettes. En 1891, suite à ce revers de fortune, toute la famille s'installe Châtillon-Coligny chez Achille (devenu médecin).

 

Mariage avec Henri Gauthier-Villars dit "Willy" (1893-1906)
photo Colette famillephoto Colette famille

Colette rencontre un ami de son père : Willy. Elle a 20 ans quand ils se marient. Il l'emmène dans les salons littéraires parisiens et lui fait connaitre le Tout-Paris de la Belle-Epoque. Elle écrit ses souvenirs dans des cahiers que Willy publiera sous son propre nom. C'est la série des "Claudine".

photo Colette Claudine

En 1905 elle publie son premier roman avec son nom, "Dialogues de bête".

voir sur notre site la Balade contée 2014.

photo Roman Colette

Colette et Willy se séparent en 1906. 

 

Colette et Missy, le Music-hall (1906-1912)

Divorcée, émancipée, libre et indépendante, Colette joue la pantomime au music-hall, au théâtre Marigny, Bataclan... 

photo Colette Music-hallphoto Colette Music-hall

 

Mariage avec Henry de Jouvenel (1912-1924)

photo Henri de Jouvenel

1912 -  Sido meurt à Châtillon-Coligny. La même année Colette devient journaliste au " Matin " et épouse Henry de Jouvenel, rédacteur au " Matin ". Il est sénateur radical, puis ambassadeur à Rome sous Mussolini, et Haut-commissaire au Liban.

En 1913, naissance à Paris de Colette, Renée de Jouvenel (1913-1981) qu'elle confie à une nurse anglaise, l'inflexible Miss Draper, et qu'elle mettra plus tard en pension.

photo Colette et Bel-Gazou

1914 - Colette établit un hôpital dans la maison de son mari et travaille de nuit comme infirmière.

photo Roman Colette

En 1920, Colette est nommée Chevalier de la Légion d'honneur. Chéri devient une pièce à succès. Colette fait toujours scandale lorsqu’elle publie en feuilleton Le Blé en herbe ou lorsqu’elle écrit Le Pur et l’Impur.

Colette et Henry de Jouvenel se séparent en 1923.

 

Maurice Goudeket 1925-1954 et la reconnaissance

photo Maurice Goudeket

1925 - Mariage avec Maurice Goudeket

photo Roman Colette

1928 - Colette est promue Officier de la Légion d'honneur.

1932 - Colette s'intéresse à tout. Elle ouvre un Institut de beauté. "Etes-vous pour ou contre le "second métier" de l'écrivain ?

photo institut de beauté

Le 9 mars 1935, elle est élue à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique et épouse le 3 avril Maurice Goudeket. Voyage aux USA en 1935. 1936 - Colette est promue Commandeur de la Légion d'honneur.

1936 - Colette succède à Anna de Noailles, le 4 avril, à l'Académie Royale de Belgique.

Sur son papier bleu, à la lumière du fanal, elle écrit "La Naissance du jour", "Sido", hommage à sa mère, s’inspire de son jeune amant pour "Le Blé en herbe", parle de son enfance dans "La Maison de Claudine", de ses errances dans "Chambre d’hôtel". Elle choisit personnellement Audrey Hepburn pour l’adaptation théâtrale de "Gigi".

photo Roman Colette

1941 - En décembre Maurice Goudeket est arrêté par la Gestapo. Colette le fait libérer en février 1942, sur intervention des autorités de Vichy et de l'ambassadeur d'Allemagne à Paris.

1945 - Elle est élue membre de l’Académie Goncourt et en devient la première femme présidente en 1949.  1953 - Colette est élevée à la dignité de Grand Officier de la Légion d'honneur et reçoit la médaille du « National Institute of Arts and Letters » de Douglas Dillon, ambassadeur des États-Unis.

Elle souffre d'arthrite et ne sort presque plus, mais elle reçoit. Jean Cocteau fait partie de ses amis.

1954 - Le 3 août, Colette s'éteint dans son appartement du Palais-Royal. L'État lui fait des funérailles nationales.

photo Colette

Citation ce Colette :

Il faut avec les mots de tout le monde écrire comme personne.

 

La liste Wikipédia des oeuvres de Colette


J'APPARTIENS À UN PAYS QUE J'AI QUITTÉ.

  (...) J'appartiens à un pays que j'ai quitté. Tu ne peux empêcher qu'à cette heure s'y épanouisse au soleil toute une chevelure embaumée de forêts. Rien ne peut empêcher qu'à cette heure l'herbe profonde y noie le pied des arbres, d'un vert délicieux et apaisant dont mon âme a soif...

Viens, toi qui l'ignores, viens que je te dise tout bas : le parfum des bois de mon pays égale la fraise et la rose ! Tu jurerais, quand les taillis de ronces y sont en fleurs qu'un fruit mûrit on ne sait où - là-bas, ici, tout près - un fruit insaisissable qu'on aspire en ouvrant les narines. Tu jurerais, quand l'automne pénètre et meurtrit les feuillages tombés, qu'une pomme trop mûre vient de choir, et tu la cherches et tu la flaires, ici, là-bas, tout près...

Et si tu passais, en juin, entre les prairies fauchées, à l'heure où la lune ruisselle sur les meules rondes qui sont les dunes de mon pays, tu sentirais, à leur parfum, s'ouvrir ton cœur. Tu fermerais les yeux, avec cette fierté grave dont tu voiles ta volupté, et tu laisserais tomber ta tête, avec un muet soupir...

Et si tu arrivais, un jour d'été, dans mon pays, au fond d'un jardin que je connais, un jardin noir de verdure et sans fleurs, si tu regardais bleuir, au lointain, une montagne ronde où les cailloux, les papillons et les chardons se teignent du même azur mauve et poussiéreux, tu m'oublierais, et tu t'assoirais là, pour n'en plus bouger jusqu'au terme de ta vie (...)

COLETTE : Extrait des Vrilles de la Vigne (jour gris)


 

Pour aller plus loin :

Musée Colette :  http://www.musee-colette.com/

Maison de Colette : http://maisondecolette.fr/

La Société des Amis de Colette : http://www.amisdecolette.fr/

Office du Tourisme : http://ot-puisaye-forterre.fr/index.php/fr/12-decouvrir-patrimoine/75-musee-colette-saint-sauveur-en-puisaye

Saint-Sauveur au XIXe siècle : http://www.saint-sauveur-en-puisaye.fr/cms/index.php?id=173


Samia BORDJI, directrice du Centre d’études Colette, présente la vie de Colette ;

retrouvez-la dans l'émission Wagon-Livres" (Radyonne, 90.5 FM), émission littéraire.

(Diffusion de la conférence à la médiathèque de Tonnerre, le 7 mai 2016).

 


Image: Logo Amis de la bibliothèque

vous remercient de votre visite

et vous disent à bientôt !