L'autre qu'on adorait - CUSSET Catherine

Couverture L'autre qu'on adorait

"Quand tu penses à ce qui t'arrive, tu as l'impression de te retrouver en plein David Lynch. Blue Velvet, Twin Peaks. Une ville universitaire, le cadavre d'un garçon de vingt ans, la drogue, la police, une ravissante étudiante, une histoire d'amour entre elle et son professeur deux fois plus âgé : il y a toute la matière pour un scénario formidable. Ce n'est pas un film. C'est ta vie". L'autre qu'on adorait fait revivre Thomas, un homme d'une vitalité exubérante qui fut l'amant, puis le proche ami de la narratrice, et qui s'est suicidé à trente-neuf ans aux Etats-Unis. Ce douzième roman de Catherine Cusset, où l'on retrouve l'intensité psychologique, le style serré et le rythme rapide qui ont fait le succès du Problème avec Jane, de La haine de la famille et d'Un brillant avenir, déroule avec une rare empathie la mécanique implacable d'une descente aux enfers.

Biographie de l'auteur

Catherine Cusset, née en 1963, a publié une quinzaine de livres récompensés par divers prix littéraires. Elle vit à New York. Elle est traduite en seize langues.


Date première édition: août 2016

Editeur: Gallimard

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 7.33 / 10 (3 notes)

Enregistré le: 23 janvier 2017



Catherine
Appréciation de lecture
L'autre qu'on adorait
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #3 du : 17 avril 2017
J'ai beaucoup aimé ce livre qui est un hommage à l'amitié, à la littérature et à Proust.
Des citations de Proust reviennent tout au long du livre.
On découvre également la vie dans les campus américains, l'importance de publier une thèse pour obtenir un poste de professeur.
Nous sommes touchés par la descente aux enfers de Thomas qui souffre d'une maladie psychiatrique.
C'est un livre qui nous montre que l'amitié peut être ambivalente.

A lire absolument.
Michel G.
Appréciation de lecture
L'autre qu'on adorait
Appréciation : 6 / 10
Commentaire #2 du : 14 avril 2017
C'est beau l'amitié mais Catherine Cusset nous livre une biographie de son ami Thomas qui n'est qu'une succession de réussites et d'échecs tant professionnels que sentimentaux et de "bringues" incessantes. Malade, certes, mais cela ne suffit pas à justifier le manque de volonté et d'acharnement de Thomas.
Forcément à la longue, on se lasse, d'autant que l'écriture n'a vraiment rien d'exceptionnel. Quant à ce brave Marcel (Proust) il en est finalement assez peu question. Dommage.
Claudine
Appréciation de lecture
L'autre qu'on adorait
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 23 janvier 2017
Roman dense et poignant qui figurait parmi les quatre finalistes du Goncourt 2016.

Ce roman retrace le parcours de Thomas, brillant étudiant en littérature et cinéma qui convoitait un poste de professeur dans de prestigieuses facultés américaines.
La narratrice nous déroule la descente aux enfers de son ami et ex-amant . L'alcool, les fêtes nocturnes, de nombreuses aventures amoureuses et une bipolarité récurrente ont eu raison de ses ambitions. Cela le conduira à organiser méticuleusement son suicide.

Le lecteur trouvera de nombreuses références à Marcel Proust. Thomas en a fait l'objet de sa thèse qui ne sera jamais publiée.

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :