Des amis - BAEK Nam-Ryong

Couverture Des amis

Première traduction en France d’un roman venu de la République populaire démocratique de Corée (du Nord), ce livre nous invite à partager les investigations d’un magistrat qu’une femme a saisi d’une demande de divorce – et qui se trouve donc confronté à un dysfonctionnement social. Là-bas, en effet, les affaires privées engagent l’intérêt public. Et en l’occurrence, la requête est rendue particulièrement délicate par les professions respectives des époux : la demanderesse est cantatrice, et elle se plaint de l’incompréhension “culturelle” de son mari – qui est ouvrier. L’enquête menée par le juge dans l’entourage du couple va donc prendre rapidement un tour quasi politique…
Lucide et plein d’humour, ce texte offre une vision en prisme d’un pays dont la réalité nous est complètement méconnue. Il met à mal nos préjugés, et révèle le talent littéraire de Baek Nam-Ryong, issu de la classe ouvrière et devenu un écrivain à succès, qui ne se prive pas d’exercer ici son pouvoir critique, tout en conférant à son art une exigence de probité… œuvrant ainsi, de façon très personnelle, pour le bien commun.

Biographie de l’auteur

Baek Nam-Ryong est né en 1949 dans la province du Hamgyông du Sud. En 1979, il publie sa nouvelle Les Appelés dans la revue Choson Munhak, commençant ainsi sa carrière d'écrivain. Il a signé depuis une vingtaine d'œuvres, et est devenu un écrivain réellement représentatif de la Corée du Nord, qui revendique son origine et sa formation en usine. Son travail s'en ressent, qui se traduit littérairement par un attachement à la justesse du vocabulaire et du détail.
Actes Sud a publié son roman Des amis (2011).

Date première édition: septembre 2011

Editeur: Actes sud

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Enregistré le: 27 août 2014



Gislaine
Appréciation de lecture
Des amis
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 05 septembre 2014
Premier roman nord-coréen publié en France.

Avant de prononcer un divorce, le juge Jong Jin-Woo mène l’enquête. Tout est analysé : la vie des époux, le travail, les sentiments et les relations sociales des conjoints. En Corée du Nord, divorcer ne relève pas de la vie privée, c’est un acte social et politique grave qui peut mettre en péril l’équilibre de la société. La nature est souvent évoquée de manière poétique pour exprimer les sentiments.

Une belle découverte, qui nous vient du pays le plus fermé du monde.

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :