Accueil

Bienvenue sur le site  « Les Amis de la Bibliothèque municipale George Sand - Semoy - Loiret »

Littérature par pays : Afrique   Gazette   Journal     Bibliothèque Semoy : ICI

Club Ado     
Club Lecture Adultes CR Réunion     AG 9 avril  

1er merc ?

merc 24 mars 18h30

 merc 17 mars 18h30


Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Histoire d'une baleine blanche - SEPULVEDA Luis

Couverture Histoire d'une baleine blanche

Au large de la Patagonie une baleine blanche est chargée de protéger les morts mapuches puis, lorsque la fin des temps sera venue, de guider toutes les âmes au-delà de l'horizon. Tout est prévu et écrit dans le temps des mythologies. Cependant l'homme vit dans un monde où tout bouge et, au xixesiècle, la chasse à la baleine se développe. La baleine blanche va devoir défendre son monde immobile contre ces prédateurs, en particulier le baleinier Essex du capitaine Achab. Elle va livrer une guerre sans merci aux baleiniers et devenir un grand mythe de la littérature.
Luis Sepúlveda nous raconte cette histoire du point de vue de la baleine blanche qui nous explique comment elle vit et s'intègre dans l'ordre du monde, ce qu'elle

Notre avis : 8.50 / 10 (2 notes)

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Deux idées de bonheur - SEPULVEDA Luis

Couverture Deux idées de bonheurCe livre écrit à quatre mains par Luis Sepúlveda et Carlo Petrini est né d'une conversation entre deux hommes venus d'horizons et de pays différents. L'écrivain et le gastronome défenseur du Slow Food et du "manger local" se sont retrouvés pour un échange autour de l'idée de bonheur et de l'influence des politiques adoptées dans certains pays sur le plaisir personnel et collectif. Leurs expériences respectives leur ont appris que la vie est courte, bonne, et dépend d'un droit fondamental : le droit au bonheur. Celui-ci ne doit pas se confondre avec une sorte de droit naturel à devenir riche,

Notre avis : 8 / 10 (1 note)